Le réseau vétérinaire Accès Vet | Les hôpitaux vétérinaires Accès Vet

Hôpital Vétérinaire Accès Vet

La maladie de Lyme et vos animaux de compagnie.

Il s‘agit d’une maladie bactérienne (borrelia burgdorferi) transmise par une espèce particulière de tiques; Ixodes scapularis ou plus communément appelée *tique du chevreuil*. Depuis quelques années, celles-ci sont de plus en plus nombreuses dans notre environnement.

La maladie de Lyme, une maladie bactérienne (Borrelia burgdorferi) transmise par les tiques (Ixodes ou tique à chevreuil), est de plus en plus fréquente au Québec. Elle peut affecter les humains et les chiens mais implique toujours la morsure d’une tique. Votre chien ne peut donc pas vous transmettre directement la maladie même s’il est porteur de la bactérie. Heureusement, la majorité des chiens infectés ne présenteront pas de symptômes mais 5 à 10% d’entre eux développeront des signes cliniques comme de la fièvre, de la léthargie et une boiterie intermittente. Dans de rares cas, une atteinte rénale potentiellement mortelle pourrait aussi survenir. À ce jour, aucun cas de chat atteint de la maladie de Lyme n’a été rapporté.

Pour se nourrir, la tique se fixe solidement à son hôte grâce à ses puissantes mâchoires. La tique qui mesure entre 1 et 3 mm avant son repas peut tripler de volume. Elle absorbera jusqu’à 6 ml de sang pendant son repas qui peut durer plusieurs heures. Une telle quantité ne peut évidemment pas être contenue à l’intérieur de l’abdomen de la tique dont la capacité est de moins de 1 ml. Elle régurgitera donc une partie de ce repas dans son hôte. C’est par ce mécanisme que la transmission de la maladie de Lyme se fait.

Hôpital Vétérinaire Accès Vet

 

Les régions rurales et la campagne présentent généralement des environnements de prédilection pour les tiques qui privilégient les endroits où il y a des herbes longues et des broussailles comme dans les champs, les terrains vagues et les bordures de forêts. Il est malgré tout de plus en plus fréquent de retrouver les tiques dans les zones urbaines et les banlieues. Pendant l’hiver les tiques juvéniles seront en dormance et recommenceront à être actives dès qu’il fera 4 degré C. Il est cependant possible d’en rencontrer plus tôt au printemps puisque certaines tiques sont aussi transportées par les oiseaux migrateurs arrivant de régions plus au sud.

Si vous fréquentez de tels endroits, une prévention active contre les tiques est recommandée. Des médicaments préventifs seront proposés entre le mois d’avril et décembre selon les régions. La vaccination devrait aussi être considérée si votre animal fréquente régulièrement ces environnements plus risqués. Pour une bonne prévention, il est essentiel de procéder à une inspection minutieuse de votre animal après vos promenades. Si vous trouvez une tique, il est important de l’enlever délicatement avec une pince à épiler ou une pince conçue à cet effet que vous pouvez trouver chez votre vétérinaire, en saisissant la tique le plus près de la peau et en la tirant perpendiculairement. Nettoyez ensuite la région cutanée à l’aide d’un désinfectant comme la chlorexidine que vous trouverez chez votre vétérinaire ou en pharmacie.

Il existe un test de dépistage pour la maladie de Lyme que je recommande de faire annuellement. Ce test est important car un résultat positif à la maladie de Lyme laisse sous-entendre que vous fréquentez avec votre chien un environnement à risque. Vous devriez donc redoubler de prudence et envisager sérieusement, si ce n’est pas déjà fait, une prévention appropriée contre les tiques. Vous serez également beaucoup plus attentifs et vigilants à reconnaitre si des symptômes de la maladie apparaissent.

En résumé, un contrôle efficace des tiques est recommandé afin de prévenir la maladie de Lyme autant pour votre chien que pour vous. Selon votre style de vie et les régions où vous allez, une prévention pourrait être très importante. Discutez avec votre vétérinaire pour connaitre les différentes possibilités de prévention.

Trucs et astuces pour prévenir les tiques et la transmission de la maladie de Lyme


• Dans la cour, garder l’herbe courte et ramasser le bois mort.

• Procédez à une inspection minutieuse de votre animal après vos promenades

• Offrez à votre animal une médication préventive contre les tiques

• Envisagez la vaccination si votre chien fréquente des environnements à risque ou s’il a déjà été en contact avec des tiques

Facteurs de risque concernant les tiques

• Si vous avez déjà trouvé une tique sur votre chien ou sur un membre de votre famille.

• Si vous visitez des régions à haute incidence de la maladie de Lyme avec votre chien.

• Si vous vivez près d’un boisé ou de broussailles.

• Si votre chien vous accompagne lorsque vous allez prendre des marches, faire des randonnées pédestres, du camping ou lorsque vous allez à la chasse ou à la pêche.

• Si votre chien fréquente des régions peuplées de chevreuils.

Top