Le réseau vétérinaire Accès Vet | Les hôpitaux vétérinaires Accès Vet

Chroniques Vétérinaire Accès Vet
Jean Sébastien Labelle Accès Vet

Dr Jean Sébastien Labelle DMV, cofondateur du Réseau Vétérinaire Accès Vet Inc.

Il abordera différents aspects de la médecine vétérinaire et donnera de nombreux conseils pour garder nos animaux en santé.

Accès Vet

Chronique par sujet:

Chroniques récentes
Alimentation
Comportement
Exotique
Humeur
Loisirs
Particularités
Soins
Prévention

Votre animal pourrait-t-il être diabétique?

Saviez-vous que les chiens et les chats peuvent souffrir de diabète? Il s’agit même d’une des maladies les plus fréquentes chez nos fidèles compagnons âgés de plus de sept ans bien que le diabète puisse être diagnostiqué aussi chez des jeunes animaux.

Le diabète de type 1, présent chez 99% des chiens diabétiques, se produit lorsque la quantité d’insuline produite par le pancréas est insuffisante pour permettre aux cellules de l’organisme d’absorber le sucre sanguin (glucose) qui s’accumule alors dans le sang (hyperglycémie) provoquant ainsi plusieurs effets sur l’animal qui en souffre. Le diabète de type 2, présent chez environ 30% des chats diabétiques, se produit lorsqu’il y a une résistance à l’insuline par les cellules de l’organisme. Cette résistance ne permet pas à l’insuline de faire son travail et il en résulte également une augmentation de la glycémie.

Lorsque le sucre transporté par le sang ne peut pas être absorbé adéquatement par l’animal diabétique, ce dernier aura toujours faim mais, même s’il mange plus que la normale il perdra malgré tout du poids. Le taux élevé de glycémie dépassera les capacités de filtration des reins et du sucre se retrouvera ainsi dans l’urine. Pour diluer cette urine sucrée, l’animal diabétique boira une grande quantité d’eau et, en conséquence, produira une grande quantité d’urine. Il est d’ailleurs fréquent qu’un animal diabétique s’échappe dans la maison bien qu’il soit propre depuis des années.

Les 4 signes cliniques principaux du diabète seront donc :

• augmentation de la consommation d’eau
• augmentation de la quantité d’urine produite
• perte de poids
• augmentation de l’appétit

Facteurs de risques :

• Obésité
• Période de chaleur chez les femelles âgées
• Usage chronique de cortisone
• Pancréatites chroniques

Si votre vétérinaire suspecte le diabète, une analyse de sang et d’urine sera recommandée. Une glycémie élevée et la présence de sucre dans l’urine confirmeront le diagnostic. Si aucun traitement n’est administré à un animal diabétique, la tentative de gestion du niveau de sucre élevé par l’organisme produira des corps cétoniques (produit de dégradation du glucose) dans le sang ce qui conduira inévitablement l’animal vers un coma diabétique et ultimement vers la mort. Étant donné leur sang sucré, les diabétiques sont aussi plus sujets aux infections.

Il est donc important d’identifier et de traiter rapidement le diabète d’autant plus qu’une action hâtive facilitera le traitement et pourrait permettre d’avoir plus d’options thérapeutiques. Effectivement, dans certains cas, l’utilisation d’une nourriture spécialisée peut être suffisante pour traiter le diabète. Cependant, pour la majorité des cas, les injections d’insulines sont nécessaires pour gérer efficacement la condition. Les hypoglycémiants oraux ont généralement des résultats décevants. Votre vétérinaire pourra discuter avec vous des avantages et inconvénients de chacun des traitements et vous proposera le plus approprié à vos besoins et ceux de votre animal.

Une fois les soins débutés, le travail ne fera que commencer! Le suivi d’un patient diabétique est en effet primordial pour le succès du traitement. Il faut s’assurer que la quantité d’insuline utilisée est adéquate et sécuritaire. A la maison, le propriétaire d’un animal diabétique remarquera, si le traitement est efficace, une diminution de la quantité d’urine produite, une diminution de la quantité d’eau consommée et une stabilité ou un gain de poids. Pour ajuster le dosage d’insuline, votre vétérinaire fera une courbe de glycémie (plusieurs mesures du sucre sanguin prises pendant 24hrs) pour s’assurer que le niveau de sucre est adéquat pendant toute la journée. Une fois le bon dosage d’insuline trouvé, un suivi régulier chez votre vétérinaire sera recommandé aux 3 à 6 mois car des ajustements sont souvent nécessaires, particulièrement durant la première année de thérapie. Il peut même y avoir dans certains cas une rémission complète du diabète engendrant l’arrêt du traitement.

Maintenir des habitudes de vie saines, éviter l’obésité et favoriser l’exercice ainsi qu’une bonne alimentation vous permettront de réduire les risques que le diabète se développe. Comme quoi les bonnes habitudes de vie prônées pour les humains sont aussi utiles pour nos amis à 4 pattes!!

Top