LA

GÉRIATRIE

VIEILLIR EN SANTÉ
Nos animaux de compagnie vivent de plus en plus vieux. Saviez-vous que dès l’âge de sept ans, nous devrions considérer les chiens et les chats comme gériatriques?

À partir de cet âge, nos compagnons à quatre pattes deviennent effectivement plus à risque de développer des conditions associées au vieillissement de leur organisme. Douleurs articulaires, maladies cardio-vasculaires, diabète, insuffisance rénale et cancers sont des exemples de conditions qui sont généralement rencontrées chez nos plus vieux patients.

Lors de l’examen annuel de votre animal, votre vétérinaire portera davantage d’attention à certains aspects comme sa consommation d’eau, sa quantité d’urine quotidienne, les changements de poids, la présence de masses et sa mobilité. Selon ses observations, des examens complémentaires pourraient être recommandés pour poser un diagnostic ou éliminer d’autres conditions. Un dépistage hâtif permettra à votre vétérinaire de vous proposer des solutions afin de prévenir ou ralentir la progression de certaines maladies (diabète, hyper ou hypothyroïdie, insuffisance rénale, etc.).

Ces conditions gériatriques fréquentes peuvent être diagnostiquées par des bilans sanguins. Le diabète et les problèmes de la glande thyroïde sont généralement associés à un bon pronostic, spécialement quand ils sont diagnostiqués et traités tôt.

L’insuffisance rénale est quand à elle, une condition incurable. Le pronostic dépendra donc de la possibilité de détecter précocement la condition. L’objectif du traitement sera de stabiliser la condition et de réduire la vitesse de dégradation des reins. Des nourritures spécialisées sont disponibles à cet effet. L’ajout de certains suppléments permettront de maintenir un équilibre électrolytique tandis que d’autres, riches en oméga 3-6 auront une action anti-inflammatoire. Ces suppléments favoriseront également une fonction cardiaque et hépatique (foie) optimales, particulièrement lorsque ces organes montrent des signes d’insuffisance.

Douleurs articulaires

D’abord subtiles, les conditions articulaires peuvent ralentir votre animal ou le faire souffrir. La majorité des propriétaires de chiens, particulièrement ceux de grandes races, suspectent de l’arthrose et des douleurs articulaires chez leurs compagnons qui prennent de l’âge. Des études récentes ont aussi démontré qu’au-delà de 80% des chats gériatriques souffrent également d’ostéoarthrose et ont des douleurs ou des inconforts lorsqu’ils se déplacent ou sautent. Si l’ostéoarthrose est suspectée ou confirmée par des radiographies, votre animal aurait avantage à recevoir des suppléments naturels tels des omégas 3 et 6 et des chondroprotecteurs.

La glucosamine, la chondroïtine, les omégas 3 et la « griffe du diable » sont les produits naturels les plus fréquemment rencontrés sur le marché. Ces suppléments, surtout lorsqu’ils sont combinés ensemble auront des effets chondroprotecteurs, anti-inflammatoires et antioxydants. Ils possèdent des molécules retrouvées dans la matrice cartilagineuse des articulations et auront un effet protecteur en nourrissant cette dernière et en favorisant une bonne lubrification de l’articulation. Il faut compter environ 4 semaines avant d’observer une amélioration significative sur votre animal et les effets se poursuivront aussi quelques semaines après l’arrêt de l’administration.

Si la condition est trop avancée, l’ajout d’anti-inflammatoire (AINS) pourrait être recommandé. Au fil des années, des molécules extrêmement sécuritaires ont été développées pour un usage quotidien. Selon les activités de votre animal, certains propriétaires utilisent avec succès les AINS au besoin. L’usage d’oméga 3 et des chondroprotecteurs pourrait permettre de réduire la quantité d’anti-inflammatoires nécessaire à maintenir votre animal confortable.

Dysfonctions cognitives chez les animaux vieillissants

En vieillissant, tout comme les humains, certains animaux perdent leurs capacités cognitives. Ils peuvent être désorientés, s’échapper dans la maison, ne pas reconnaître certains membres de la famille, japper ou miauler sans raison apparente. Bien que plusieurs autres raisons médicales puissent expliquer ces symptômes, il s’agit parfois simplement de perte de capacité du cerveau qui peut être prévenue ou améliorée grâce aux suppléments oméga 3.

En étant sensibilisé à ces conditions, l’observation des signes que votre animal pourrait montrer à la maison et une bonne communication avec votre vétérinaire permettront à vos animaux de bénéficier des meilleurs soins. Parfois de petits changements peuvent faire une énorme différence! Nous ne pouvons pas arrêter le temps mais pouvons offrir une meilleure qualité de vie à votre animal qui vieillit.

Signes à remarquer à la maison

• Augmentation de la consommation d’eau
• Augmentation de la production d’urine
• Vomissements plus fréquents
• Perte de poids importante
• Plus lent pour se lever, hésitant pour sauter ou courir
• Essoufflement rapide
• Vocalise excessive
• Changement de comportement