Le réseau vétérinaire Accès Vet | Les hôpitaux vétérinaires Accès Vet

Chroniques Vétérinaire Accès Vet
Jean Sébastien Labelle Accès Vet

Dr Jean Sébastien Labelle DMV, cofondateur du Réseau Vétérinaire Accès Vet Inc.

Il abordera différents aspects de la médecine vétérinaire et donnera de nombreux conseils pour garder nos animaux en santé.

Accès Vet

Chronique par sujet:

Chroniques récentes
Alimentation
Comportement
Exotique
Humeur
Loisirs
Particularités
Soins
Prévention

Mon chien mon valentin !


On dit souvent que notre chien est un membre de la famille mais je constate que dans certains cas, il occupe une place encore plus importante et devient littéralement un conjoint (partenaire de vie)!

Même si votre chien peut paraitre heureux au premier coup d’œil, une relation trop intense avec lui pourrait mener à d’importants problèmes de comportement. L’anxiété de séparation (le chien n’est pas capable de rester seul) et l’hyper-attachement (le chien ne peut pas être sans son maître) sont deux problèmes fréquemment rencontrés et qui seront amplifiés si votre chien n’apprend pas à rester seul (ou sans son maitre) ou à faire des jeux sans que ce dernier ne soit impliqué. L’agressivité pour la protection de ressources risque également de survenir si toute votre attention est constamment offerte à votre chien. Avec le temps, votre chien s’appropriera un environnement qu’il ne voudra plus partager avec d’autres personnes. Par exemple, le chien ne permettra pas à un ami de s’asseoir sur le sofa car il a associé cet environnement à un endroit privilégié où il reçoit beaucoup d’attention et de caresses. Il est aussi possible que le chien s’approprie son maître comme une ressource qu’il ne veut pas partager. Dans un tel cas, le chien viendra s’interposer entre toute personne et son maître.

Afin d’éviter ces problèmes, il est important de socialiser votre chien, idéalement quand il est jeune, et de le mettre dans des contextes variés et en présences d’autres chiens. Même si nous voulons que notre chien comprenne notre langage, il est également essentiel qu’il apprenne à communiquer entre chiens. Il faut aussi privilégier son indépendance en lui faisant faire des activités qu’il réalisera seul. Par exemple, vous pouvez nourrir votre chien ou lui donner des gâteries à l’aide d’un jouet interactif qui le forcera à réfléchir et travailler pour accéder à la nourriture. Amener votre chien dans un parc à chien ou dans une garderie d’un jour lui offrira une activité stimulante et lui permettra de jouer sans vous mais avec d’autres chiens.

Une autre façon d’éviter d’avoir un chien trop possessif ou hyper-attaché et de lui donner des moments d’affection dans des périodes précises de la journée (pas tout le temps) et de ne pas donner de l’attention gratuite trop souvent ; il doit mériter votre attention comme une récompense parce qu’il a fait une bonne action. Et surtout, pas de chocolat de Saint-Valentin !

S’il peut être tentant d’offrir du chocolat a votre valentin, soyez avisé que le chocolat est toxique pour les chiens ! La théobromine qu’il contient est un stimulant semblable au café que les chiens ne peuvent métaboliser aussi efficacement que les humains. Le stimulant s’accumule donc dans leur système et ses effets sont amplifiés. Si la quantité ingérée est faible, il est possible que votre toutou ne soit que plus excité que d’habitude, qu’il halète et que sa fréquence cardiaque soit élevée. Par contre, l’effet excitant du chocolat pourrait aussi causer des vomissements et de la diarrhée, des tremblements musculaires et ultimement des convulsions et la mort.

Plus la concentration en cacao contenue dans le chocolat est grande, plus le chocolat est toxique. Il faut évidemment considérer la taille du chien pour évaluer les dangers d’une ingestion de chocolat. Si jamais votre chien ingère du chocolat, assurez-vous donc de vérifier l’emballage pour identifier sa concentration en cacao et essayez d’estimer la quantité de chocolat ingérée. Ainsi, votre vétérinaire pourra déterminer avec vous s’il y a un danger réel pour votre chien et vous proposer les traitements appropriés.

En conclusion, il est souhaitable que votre chien devienne un vrai compagnon qui partage plusieurs activités et moments privilégiés avec la famille. Après tout, comme dit le dicton, le chien est le meilleur ami de l’homme ! Il ne faut toutefois pas oublier que c’est un chien…qui a des besoins de chiens… et que si ceux-ci ne sont pas comblés, des problèmes risquent de survenir.

Top